• UNE JOURNEE MONASTIQUE





            La prière tisse nos journées

    Alléluia ! Il est bon de fêter notre Dieu, 
    il est beau de chanter sa louange !
    Ps. 146, 1

      Le travail tisse notre prière 

    Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !

                                                        Ps. 129, 2

     Notre journée voit ainsi s'alterner harmonieusement les différentes activités qui nous permettent de nourrir notre âme dans la prière, d'ouvrir notre intelligence par l'étude, tout en étant bien incarnées par le travail manuel ! La vie fraternelle s'épanouit dans des temps communautaires comme la récréation, les répétitions de chant, le travail commun... mais aussi l'accueil des hôtes qui ne manquent jamais au monastère. Les travaux artisanaux qui alimentent notre petit magasin.


    Notre vie quotidienne :



    6h.30 Lever Petit-Déjeuner
    7h.30 Office des Lectures
    Oraison
    8h.30 Office du Matin
    9h. Travail
    11h. Messe
    12h.15 Repas-Vaisselle





    13h.15 Lecture spirituelle
    14h. Travail
    16h.15 Temps de détente-récréation
    17h.15 Oraison
    18h. Vêpres
    18h.30 Temps libre ou travail
    19h. Repas-vaisselle
    19h.30 Temps libre ou travail
    20h. 30 Complies
    21h. Coucher




    Prière Commune

    L’Eucharistie.
    Pour François de Sales l’Eucharistie est le « soleil de la vie spirituelle », le centre de la religion chrétienne, le mystère ineffable de l’amour infini de Dieu.
    « Elle est la source qui les fait vivre du Christ, les unit toutes en Lui, et les met en communion avec le Peuple de Dieu ». (Constitutions)

    Prière de l'Église, "Liturgie des Heures".

    Cinq fois par jour, la prière communautaire marque les heures principales de la vie quotidienne.
    Suscitée, soutenue et animée par l’Esprit, la liturgie est un moyen privilégié de poursuivre l’œuvre du salut du monde en solidarité avec tous.
    Cette prière exprime l’adoration, la louange, l’action de grâce, la supplication de tous les hommes. Elle présente à Dieu leurs joies et leurs peines, les appels des pauvres, des petits et des opprimés, la plainte des pécheurs et de ceux qui souffrent. (Constitutions)

    Pour faciliter la participation des fidèles, la liturgie est simple et ouverte à tous. 

    Lecture spirituelle
    La lecture quotidienne de la Parole de Dieu est essentielle à la contemplation.
    La fréquentation des grands maîtres spirituels, et en particulier celle des fondateurs contribue beaucoup à développer chez les sœurs le sens de Dieu et les connaissances nécessaires à leur vie religieuse.
    Les sœurs ne lisent pas pour satisfaire la curiosité de l’esprit mais pour stimuler l’amour en leur cœur. Il ne s’agit donc pas de lire beaucoup mais de bien comprendre et de bien goûter.

    Ce temps de lecture est d’une demi-heure chaque jour au minimum. (Constitutions)

    Autres formes de prière

    - tout au long de la journée, de brefs retours du cœur vers Dieu.

    - adoration du Saint Sacrement, par des célébrations communautaires ou des visites personnelles.

    - heure sainte : la veille du 1er vendredi du mois, pour demeurer avec le Christ en son agonie, comme il l'a demandé à Ste Marguerite-Marie à Paray-le-Monial.

    Travail

     « Oh ! qu’il fait bon voir les servantes de Dieu gagner leur vie, comme l’apôtre, au travail de leurs mains… » (Ste Jeanne de Chantal)

    Les sœurs estiment toute tâche, qu’elle soit travail des mains ou de l’esprit, accomplie pour les besoins de la communauté ou pour lui procurer des ressources. Ainsi partagent-elles la condition de tant d’hommes et de femmes qui portent le poids du labeur souvent monotone et lourd, nécessaire à la vie de l’humanité. (Constitutions)
    Par leur travail, les sœurs assurent la vie de la communauté et l'aide aux personnes démunies.
    Le travail ne saurait suppléer la prière personnelle et communautaire. L’oraison passe avant toute autre action.
    Les visitandines devenues inactives du fait des infirmités ou du grand âge contribuent à l’œuvre communautaire par la prière et l’offrande de leur vie.



    Détentes et rencontres

    « Les récréations sont indispensables, non seulement pour assurer une détente salutaire, mais aussi pour entretenir un véritable esprit de famille. Leur fréquence et leur durée peuvent varier selon les situations et les pays, les besoins et les travaux des sœurs ; mais il faut qu’elles soient assez largement prévues. La participation de toutes y est nécessaire. C’est une œuvre commune où les dons humains et les vertus de chacune s’exercent et se révèlent ». (Constitutions)

    Des rencontres de travail, des sessions inter-noviciats et des stages longs de formation contribuent également aux relations fraternelles entre les monastères.